Actualités
logo addeolic bien-être intime
addeolic femme bien-être intime
Ingrédients

ADDEOLIC® : Un ingrédient breveté pour un bien-être intime parfait

A propos d’ADDEOLIC®: un ingrédient dédié au bien-être intime

ADDEOLIC® est un ingrédient breveté unique et original dédié au bien-être intime. Il a été spécifiquement développé pour être utilisé dans des compléments alimentaires destinés aux femmes.

Son originalité réside dans sa composition qui réunit 3 ingrédients :

  • La canneberge (Vaccinium macrocarpon Aiton) titrée à 20% de PACs*
  • L’huile essentielle de cannelle de Chine (Cinnamomum cassia Blume)
  • L’huile essentielle de basilic (Ocimum basilicum)

Ces trois ingrédients agissent ainsi en synergie pour le confort urinaire de la femme.

 

En outre, la canneberge est largement reconnue pour ses vertus dans la prévention de l’inconfort intime. Ces vertus sont attribuées en particulier à sa concentration en PACs*. Les huiles essentielles ont également fait la preuve de nombreuses propriétés santé bénéfiques. En effet, plusieurs études démontrent leur pouvoir santé (voir plus loin).

 

ADDEOLIC® utilise une technologie spécifique de micro-encapsulation des huiles essentielles en association avec la canneberge. Il se présente sous la forme d’une poudre homogène qui convient parfaitement aux compléments alimentaires sous format « gélule, comprimé et autres formes sèches ».

Enfin, ADDEOLIC® dispose d’une étude propre :

  • Une étude d’usage réalisée auprès de 60 femmes

 

Dosage d’ADDEOLIC®

480 mg d’ADDEOLIC® par jour (soit 2 gélules) fournit :

  • 200 mg d’extrait de canneberge soit 36 mg de PACs* (selon la méthode BL-DMAC)
  • 48 mg d’huile essentielle de cannelle de Chine
  • 14 mg d’huile essentielle de basilic

* proanthocyanidines 

 

Quelques chiffres sur l’inconfort urinaire 1

  • 56% des femmes françaises ont souffert d’une infection et/ou d’un inconfort urinaire au moins une fois dans leur vie
  • 5 jours représentent la durée moyenne des épisodes infectieux
  • 1 fois par an, les épisodes se répètent pour la moitié des femmes et plus de 2 fois par an pour 21% d’entre elles
  • 38% des femmes françaises ayant contracté une infection ont déjà consommé de la canneberge en prévention. Elles la consomment majoritairement en jus ou en complément alimentaire.

  

Qu’est-ce qu’une infection urinaire ?

Une infection urinaire est une infection bactérienne de l’appareil urinaire. En effet, ce sont les bactéries du microbiote intestinal qui, en migrant, contaminent la région urogénitale.

Le plus souvent, l’infection touche la vessie qui s’inflamme, on parle alors de cystite. Elle engendre plusieurs symptômes qui altèrent profondément la qualité de vie surtout lorsqu’elle récidive. Ils surviennent avec plus ou moins d’intensité et associent :

  • Des douleurs ou des sensations de brûlure avant, pendant et après la miction
  • Une augmentation de la fréquence et de l’intensité du besoin d’uriner
  • Des douleurs dans l’abdomen ou des spasmes
  • Une hématurie
  • De la fatigue

L’infection urinaire touche le plus souvent les femmes et plus rarement les hommes. En effet, le canal de l’urètre des femmes étant plus court, la propagation des bactéries intestinales vers la vessie est facilitée.

Dans 80% des cas, les infections urinaires sont dues à la bactérie Escherichia coli [ANSES].

Cette bactérie, normalement présente dans nos intestins, migre dans la vessie et adhère aux cellules uroépithéliales. Cette adhésion est responsable des inconforts urinaires que rencontrent beaucoup de femmes. En effet, une femme sur deux connaîtra un épisode d’infection urinaire au cours de sa vie 2. Enfin, un tiers des personnes ayant déjà eu une infection urinaire développeront une nouvelle infection dans les 6 mois suivants 3.

Quelles conséquences ?

Les infections urinaires sont un problème de santé public majeur. En cause, les traitements les plus courants sont la prise d’antibiotiques. Cependant, leur utilisation répétée favorise le risque de développer une résistance 4-5. Également, ils entrainent parfois des effets secondaires comme une perturbation du microbiote vaginal impactant la qualité de vie et la sexualité.

En outre, une étude récente a identifié une toxine produite par E. coli qui endommagerait l’ADN des cellules de la vessie 6. Ces résultats posent ainsi question dans l’amélioration de la prise en charge des patientes à infections urinaires récidivantes.

La prévention des infections urinaires par d’autres moyens est à privilégier. D’autant plus que les personnes à risque souhaitent privilégier de plus en plus des traitements naturels.

 

Rôle de la canneberge dans le bien-être intime

Depuis des décennies, la canneberge est considérée comme un remède traditionnel contre les infections urinaires. Plusieurs études scientifiques démontrent d’ailleurs son potentiel santé. Elles prouvent notamment que la consommation de jus de canneberge diminue le nombre d’infections urinaires 7-8-9-10.

 

L’efficacité de la canneberge est liée à la présence d’antioxydants particuliers, les pro anthocyanidines de type A (PACs). En effet, les PACs sont responsables de la réduction de l’adhésion des bactéries pathogènes aux cellules uroépithéliales.

La canneberge a également une activité antibactérienne 11-12 qui permet de réduire le nombre de colonies bactériennes ainsi que la mobilité de ces bactéries 13. Enfin, elle joue un rôle dans la modification du biofilm 14-15. Le biofilm correspond à un amas de bactéries attachées à une surface. Cette structure protège ainsi les bactéries pour leur permettre de survivre dans des conditions environnementales extrêmes.

 

ADDEOLIC® apporte 200 mg de canneberge soit 36 mg de PACs/jour (validée par la méthode de référence : BL-DMAC). Cette dose en PACs a été retenue par l’ANSES pour démontrer l’effet anti-adhésion des bactéries à la muqueuse urinaire.

 

Rôle des huiles essentielles de cannelle et de basilic dans le bien-être intime

Huile de cannelle

La cannelle doit son activité antibactérienne grâce à la présence de cinnamaldéhyde 16-17. Cette molécule majeure est particulièrement efficace contre S. aureus et E. coli. Autrement dit, ces deux bactéries sont souvent mises en cause dans la survenue d’infections des voies urinaires 17. La cannelle possède également des propriétés anti-adhésives envers E. coli sur les cellules épithéliales 18.

Une étude a observé l’action du cinnamaldéhyde lorsqu’il est ajouté à une culture de cellules d’E. coli. Les résultats ont alors montré qu’il altère l’assemblage de processus cellulaires bactériens en inhibant la synthèse d’ADN, ARN et protéines structurelles chez E. coli 18. Autrement dit, le cinnamaldéhyde a inhibé la croissance bactérienne.

Une autre étude a également montré que l’huile essentielle de cannelle peut éliminer les cellules de S. aureus en phase stationnaire après une exposition de 3 jours 19.

Dans ADDEOLIC®, le chémotype de l’huile essentielle de cannelle contient du trans cinnamaldéhyde (70%-90% Eur. Ph. 6.2).  

 

Huile de basilic

Le basilic possède de multiples propriétés santé très intéressantes également. Il réduit notamment la croissance bactérienne de S. aureus 20.

À l’instar de la cannelle, le basilic contient une molécule active majoritairement présente ; le linalol 20. Enfin, il a aussi un effet bactériostatique* 21 et antispasmodique dus à la présence du linalol 22.

* se dit d’une substance qui stoppe la prolifération bactérienne

 

Des chercheurs ont aussi étudié l’activité de l’huile essentielle de basilic sur des souches bactériennes S. aureus. Les résultats démontrent ainsi que les souches S. aureus sont sensibles à l’huile essentielle de basilic. Autrement dit, on observe une réduction de la croissance des bactéries S. aureus au contact de l’huile essentielle de basilic. 

 Dans ADDEOLIC®, le chémotype de l’huile essentielle de basilic contient du linalol (min 45%) et 1,8-cineole (min 2%).

 

Etude sur l’huile essentielle de cannelle et de basilic issues d’ADDEOLIC®

Si 80% des infections urinaires sont causées par Escherichia coli, d’autres bactéries sont aussi fréquemment retrouvées : Klebsiella pneumoniae et Proteus mirabilis notamment.

L’étude 23 suivante a donc évalué l’activité antimicrobienne de l’huile essentielle de cannelle et de basilic issues d’ADDEOLIC® sur E. coli, K. pneumonia et P. mirabilis versus un antibiotique de référence pour les infections urinaires : le sulfaméthizole.

Les résultats montrent ainsi que l’huile essentielle de cannelle et de basilic présentent un meilleur effet bactériostatique que le sulfaméthizole (*CMI >512 mg/L) sur deux souches en particulier (E. coli et P. mirabilis). En outre, le dosage de l’huile essentielle de cannelle était deux fois moins important que la dose actuelle dans ADDEOLIC® (48 mg/jour).  

addeolic

*CMI = Concentration Minimale Inhibitrice = concentration la plus faible pour avoir une inhibition de la croissance bactérienne.

 

 L’huile essentielle de cannelle et de basilic sont des alliés de taille pour combattre l’inconfort intime de manière naturelle !

 

Etude en double aveugle sur l’efficacité de l’ADDEOLIC®

Une étude d’usage 24 a été menée sur un effectif de 60 femmes présentant des symptômes d’inconfort urinaire. L’objectif était ainsi d’évaluer l’efficacité d’ADDEOLIC®. Par conséquent, un premier groupe de femme (30) a pris ADDEOLIC® pendant 5 jours soit 2 gélules/jour*.

* 200 mg de canneberge 20% PACs + 24 mg HE de cannelle de Chine + 14 mg HE de basilic

NB : le dosage de l’huile essentielle de cannelle était deux fois moins important que la dose actuelle dans ADDEOLIC® (48 mg/jour)

Le second groupe (30) a reçu un placebo pendant la même période. Puis, chaque femme devait mesurer et évaluer l’amélioration de ses symptômes via un questionnaire donné.

 

Résultats

Au 3ème jour seulement, 43% des sujets du groupe ADDEOLIC® ont noté une amélioration des symptômes vs 20% pour le groupe placebo (p=0.05).

addeolic femme

97% des sujets du groupe ayant reçu ADDEOLIC® constatent également une amélioration significative de la qualité de vie après 5 jours d’utilisation (p<0.05).

Enfin, 70% des sujets ont estimé ADDEOLIC® “efficace” et 93% “bien toléré”.

ADDEOLIC® entraîne ainsi une amélioration générale des symptômes et de la qualité de vie des sujets lors d’une consommation journalière de 480 mg.

 

Pour résumer sur ADDEOLIC®

  • 3 ingrédients scientifiquement prouvés pour leurs bienfaits sur le confort urinaire
    • Une étude d’usage réalisée auprès de 60 femmes présentant des symptômes d’inconfort urinaire
  • Une technologie spécifique de micro-encapsulation des huiles essentielles
  • 480 mg/jour d’ADDEOLIC® garantit l’apport de 36 mg de PACs (par la méthode officielle : BL—DMAC)
  • Réduction de l’adhésion des bactéries pathogènes aux cellules uroépithéliales grâce aux PACs de la canneberge
  • Chémotype de l’huile essentielle de cannelle : trans cinnamaldéhyde (70%-90% Eur. Ph. 6.2)
  • Chémotype de l’huile essentielle de basilic : linalol (min 45%) et 1,8-cineole (min 2%)
  • Une alternative naturelle aux antibiotiques
  • Convient aux vegans
  • Adapté à la forme galénique « gélule »
  • Dossier réglementaire complet (annexe II & III)
  • Sans nanomatériaux (règlement 1169/2011)
  • Ne contient pas de substances allergènes (règlement 1169/2011)

 

Également à la gamme, découvrez Cranbe’Clear®, un extrait de canneberge titré à 20% en PACs.

cranbe'clear

 

Références

  1. Enquête Harris Interactive pour Synadiet réalisée sur 1506 femmes représentatives de la population française (juin 2021)

  2. GrieblingTL. Urinary tract infection in women. In: LitwinMS, SaigalCS, eds. Urologic Diseases in America. Department of Health and Human Services, Public Health Service, National Institutes of Health, National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases. Washington, D.C.: GPO; 2007. NIH publication 07–5512:587–619

  3. Foxman B. Epidemiology of urinary tract infections: incidence, morbidity, and economic costs. Dis Mon. 2003 Feb;49(2):53-70

  4. Carlet J, Collignon P, Goldmann D et al. Society’s failure to protect a precious resource: Antibiotics. Lancet 2011;378:369–371.

  5. Van Buul LW, van der Steen JT, Veenhuizen RB et al. Antibiotic use and resistance in long term care facilities. J Am Med Dir Assoc 2012;13:568. e1–568.e13.

  6. Chagneau CV, Massip C, Bossuet-Greif N, et al. Uropathogenic E. coli induces DNA damage in the bladder. PLoS Pathog. 2021;17(2):e1009310. Published 2021 Feb 25. doi:10.1371/journal.ppat.1009310

  7. Jepson RG, Craig JC. Cranberries for preventing urinary tract infections. Cochrane Database Syst Rev 2008;CD001321.

  8. Jepson RG, Williams G, Craig JC. Cranberries for preventing urinary tract infections. Cochrane Database Syst Rev 2012;10:CD001321.

  9. Monique et al Effectiveness of Cranberry Capsules to Prevent Urinary Tract Infections in Vulnerable Older Persons JAGS 62:103–110, 2014

  10. Afshar K, Stothers L, Scott H et al. Cranberry juice for the prevention of pediatric urinary tract infection: A randomized controlled trial. J Urol 2012;188(Suppl 4):1584–1587.

  11. Lee YL, Owens J, Thrupp L et al. Does cranberry juice have antibacterial activity? JAMA 2000;283:1691.

  12. Laplante KL, Sarkisian SA, Woodmansee S et al. Effects of cranberry extracts on growth and biofilm production of Escherichia coli and Staphylococcus species. Phytother Res 2012;26:1371–1374.

  13. Hidalgo G, Chan M, Tufenkji N.Inhibition of Escherichia coli CFT073 fliC expression and motility by cranberry materials. Appl Environ Microbiol. 2011;77(19):6852-6857

  14. Vollmerhausen TL, Conneely A, Bennett C, Wagner VE, Victor JC, O’Byrne CP. Visible and UVA light as a potential means of preventing Escherichia coli biofilm formation in urine and on materials used in urethral catheters. J Photochem Photobiol B. 2017 May;170:295-303.

  15. Sun J, Marais JP, Khoo C, et al. Cranberry (Vaccinium macrocarpon) oligosaccharides decrease biofilm formation by uropathogenic Escherichia coliJ Funct Foods. 2015;17:235-242.

  16. Antibacterial activity and mechanism of cinnamon essential oil against Escherichia Coli and Staphylococcus aureus, 2016.

  17. Antibacterial Effect of some Herbal plants against Pathogenic Bacteria Isolated from Patients with Urinary Tract Infections (UTI), 2019

  18. New insights into the antimicrobial action of cinnamaldehyde towards echerichia coli and its effects on intestinal colonization of mice, 2021.

  19. Identification of essential oils with activity against stationary phase Staphylococcus aureus, 2020.

  20. Antibacterial Activity of Ocimum basilicum Essential Oil and Linalool on Bacterial Isolates of Clinical Importance, 2015

  21. Antibacterial activity of Ocimum basilicum L. essential oil against Gram-negative bacteria, 2016.

  22. Rachid Soulimani, Rakesh Kumar Joshi. Toxicological aspects and pharmaco-therapeutic properties of linalool, a natural terpene derivative of essential oils: Literature studies. Am J Essent Oil Nat Prod 2020

  23. ADIPharm Tests performed according to National Committee for Clinical Laboratory Standards (NCCLS) and following the international standards ISO 20776-1

  24. Evaluation de l’efficacité du complément alimentaire Addeolic® sur l’inconfort urinaire. Biofortis, 2012.